Blog

Bon baiser de Suisse.

Fin novembre 2017, le chef du Service de Renseignement de la Confédération (SRC), Markus Seiler, quittait ses fonctions pour rejoindre le département des affaires étrangères d’Ignazio Cassis, fraichement élu.
Depuis lors, l’intérim est assuré par Paul Zinniker, le très expérimenté numéro deux du Service.

Lire l’article

Des pointures romandes en lice pour la direction du Service de renseignement de la Confédération.

L’annonce avait provoqué quelques haussements de sourcils dans les milieux sécuritaires et politiques. En 2009, pour diriger le tout nouveau Service de renseignement de la Confédération (SRC), Ueli Maurer avait choisi un homme qui a fait toute sa carrière au sein de l’administration fédérale, sans expérience dans le domaine du renseignement: Markus Seiler. «C’était totalement inattendu, une manœuvre bureaucratique dans le cadre du Kremlin bernois», se souvient un initié.

Lire l’article

L’EPFL en première ligne pour la cybersécurité en Suisse.

Et si la Suisse avait créé, ce mardi 19 décembre, sa propre Darpa? Le nom de l’Agence américaine pour les projets de recherche avancée de défense était sur toutes les lèvres sur le campus de l’EPFL, où la haute école a lancé son Center​ ​for​ ​Digital​ ​Trust (Centre pour la confiance numérique). L’institution s’allie avec huit ​organismes et entreprises pour créer un pôle de recherche sur la cybersécurité. Réunis mardi sous l’égide du «Cybersecurity Day 2017», des experts ont osé plusieurs fois des comparaisons avec la Darpa, qui avait notamment créé, aux Etats-Unis, Arpanet, l’ancêtre d’Internet, mais aussi le système GPS et un drone militaire.

https://www.letemps.ch/economie/2017/12/19/lepfl-fer-lance-cybersecurite-suisse